mercredi 11 février 2009

_
___J’aime la routine. Il n’y rien de plus doux que l’habitude. Parce que derrière ce mot se planque l’idée d’une répétition qu’on a choisi d’instaurer, de petites choses sans importance qu’on rejoue chaque matin, chaque après-midi, chaque nuit, juste parce qu’on les trouve jolies. J’aime ma routine à Bordeaux. Mes envies subites mais minutées de voir les marches du Grand Théâtre, les cinq minuscules minutes à passer dans le tram pour enfin me glisser dans la foule, les trois petits pas à faire pour me retrouver sous le nez du portier du palace Le Regent, tout gonflé de responsabilités dans son costume bleu marine à galons brillantissimes, et toutes ces fois où je jure qu’un jour j’y passerai une nuit et volerai toutes les savonettes et bains-moussants que je pourrais trouver. Je pourrais vous décrire mon reflet dans la vitrine de la patisserie du Marché des Grands Hommes, l’éclat particulier des grandes lettres dorées des magasins luxueux où j’ose à peine respirer, ou le goût des chocolatines de la Mie Câline, tant je les connais par cœur. J’aime mes réveils bordelais, le rayon de soleil sur ma joue à cause du store que je n’ai pas baissé, mes petits déjeuner scintillant de toute leur abscence, l’eau de la douche qui me brûle les joues, le trait noir au ras des cils que je n’ai pas le temps de rater, les vêtements froissés sur le sol à sept heure et demi du matin, quand je sais pertinemment que mon tram passe à sept heure trente-six, le bruit de mes talons qui claquent et réveillent au passage tous les résidents du Jardin Des Sciences… J’aime le bonjour endormi de mes copines dans l’amphi, les cours que je n’écoute pas, les bêtises que je fais avec Elise, les réprimandes de Maman Charlotte, le goût du chocolat chaud trop sucré de la machine à café, j’aime même les soupe trop froides du RU et le goût de chaton des raviolis à la tomate. J’aime les soirs de Bordeaux, la fatigue qui tend mes muscles anémiques, mon rimmel qui a un peu coulé, mon sac encore plus sans dessus dessous qu’il ne l’était le matin-même, j’aime les soirées au goût de vodka fraise, de grenadine et de robes décolletées, et ces mêmes talons qui claquent, encore, dans les rues de Bergonié à quatre du matin. J’aime mon sourire à cette heure là, vous savez.
_
Alors oui il semblerait que je sois en vacances jusqu’à vendredi prochain, mais des vacances où maman-et-sœur travaillent, où je suis dans l’obligation de travailler pour toutes les fois où j’ai laissé mes classeurs fermés-cadenassés-à-triple-tour, des vacances qui ne sont pas des vacances puisqu’en vacances je le suis toute l’année. Alors oui les mecs, demain, je fais ma rentrée. Et ma routine bordelaise me manque à m’en pincer le cœur.



_
Vous savez, y a pas si longtemps j’ai réalisé que lorsqu’en rêve j’imaginai ma vie à Bordeaux, je voyais des sourires, des copines à en couper le souffle, un déguisement de future-ingénieur-chimiste-d’exception, des semelles compensés, des robes plein mon dressing, des hauts et des bas à m'en soulever le coeur et un garçon qui voudrait bien m'embrasser. On dirait que j’ai tout bon pour une fois. :)
_

Jusqu'à que tout se casse la gueule par terre, vous me direz.


Mais pour l'instant, ça boume. Hihi.


_
Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaires - ajouter un commentaire:

Elise a dit…

OUIIIIIIIIIIIII sur Monkey man !!!!!!!!!!!
Semoule & poulet Nénette !!
=)