jeudi 10 avril 2008

Nénette Fait Travailler Sa Tête.


Je vous salue inexistants lecteurs de cet ininteressant blogspot. J'espère que vous allez bien, c'est les vacances, vous kiffez grave votre race hein. Pour ma part, tout baigne, tout roule, tout galipette, figurez vous que je suis en train de me légumiser. C'est une expérience assez incroyable, si vous voulez la partager avec moi, il vous suffit de poser votre derrière sur une chaise et de le laisser comme ça pendant quelques heures, je suppose bien sûr que ladite chaise se trouve devant un bureau sur lequel sont entassés 36 ooo classeurs de fiches remplis d'intégrales et de Laplacien Scalaire (oui il a droit à une majuscule le coco), une ardoise de la taille de la cuisse de ma concierge, 3 stabilos, 7 mouchoirs en papier et un taille crayon en forme de vache. Parce que c'est les révisions les mecs. Et pile derrière les révisions se trouve un gros tas de concours bien vilains, qui vont déterminer mon présent, mon avenir, et ma destinée. Oui rien que ça. Enfin de toute façon je m'en fous parce que je vais redoubler. Ahem.

Mis à part ma no-life attitude, j'ai des petits trucs à raconter. Déjà je suis un peu inquiète parce qu'une des copines de ma soeur, qui a apparemment des dons de voyance, a rêvé que je me suicidais. Voilà, et si on rajoute à ça le fait que j'ai tragiquement cassé mon médaillon porte-bonheur, je crois qu'on peut-dire que le mauvais oeil me colle aux fesses. Me reste plus qu'à passer sous 5 ou 6 échelles et à égorger une dizaine chats noirs et je pourrais passer mes concours en toute tranquillité. D'ailleurs en parlant de matous, j'ai mes hallucinations qui me reprennent, vous savez je vois des chats là où il n'y en a pas. J'en ai aperçu 2 en 5 jours, je crois que je suis bonne pour l'asile. Ah oui parce que là vous croyiez que je vous faisais une blague, mais non non, c'est la vérité vraie, je suis complètement cinglée. Et en plus je l'étale sur ce blog, c'est pitoyable.

Moi aussi je fais des rêves zarbis. Là ça fait deux nuits que je rêve de Benjamin, la canonissime beau gosse de Nouvelle Star. Avant hier je lui écrivais une lettre, et hier soir je le voyais en vraie et il me touchait la frange. Punaise il me tarde ce soir, à ce rythme là ça va rapidement devenir intéressant cette histoire hé hé.

Vous savez j'ai une nouvelle passion dans la vie. A chaque fois que ma soeur est au téléphone, je me plante à côté d'elle et je brame dans le combiné: "La vache Clé, ça se fait pas de téléphoner aux toilettes". Purée quel humour, je suis une grosse blague à moi toute seule.

Bon voilà, j'espère que ma vie vous a bien passionné, sur ce je vous laisse, je dois revoir le chapitre sur la propagation des ondes sonores dans les fluides, c'est fou la capacité que j'ai à apprendre des trucs auxquels je ne comprends strictement rien.

Tchô les mecs.


Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires - ajouter un commentaire:

Clé a dit…

Tchô !!

Vince a dit…

Tcho tcho!!


Et bonne soirée :D

Clé a dit…

Ohh, pauvre et lamentable soeur xD

Bisouus de ton également lamentable et pauvre soeur !