jeudi 1 janvier 2009

Nénette Vous Souhaite Une Merveilleuse Année 2oo9!

_
_________________________________

_-C’est marrant de se dire qu’une année se termine alors que depuis septembre c’est une vie qui a commencé pour moi. Deux mille huit restera pour toujours l’année de ma naissance, l’année ou l’embryon de demi-vie que j’étais s’est maladroitement mué en ce qui pourrait ressembler à un petit bout de dame un peu tordu. Faudrait un peu revoir les détails et les entournures, mais on dirait bien que ça prend forme, finalement. Deux mille huit l’année où j’ai viré bordelaise. L’année où j’ai mis des talons, osé le couvre-chef, enterré le jean et exhumé la mini-jupe sans devenir une catin. Où j’ai laissé ma mère tranquille, où j’ai appris à me dépatouiller toute seule, l’année où j’ai épinglé le permis B à mon mur de trophées plutôt dénombrables. L’année où j’ai fait un pas vers le paternel que j’avais rejeté, au moment ou celui-là me rayait de sa mappemonde pour de bon. Et alors ? On hausse les épaules et on avance bien droite sur ses bottines, sans se prendre les pieds dans le trottoir. Parce que je sais marcher maintenant, et que mon monde ne se résume pas à un quadrillage de méridiens et de parallèles. Deux mille huit, l’année où j’ai eu vingt ans. L’année où j’ai batifolé, me suis quelques petites fois regardé dans une glace sans froncer les sourcils, fait un peu de mal a quelqu’un, sans que les égratignures soient pour ma pomme cette fois, et compris que je préférais les complications et la douleur, parce qu’elle sait être douce celle-là, quand elle est d’humeur satinée. L’année où j’ai senti mon cœur qui faisait des galipettes, où j’ai eu une chance de veinarde, et rencontré des copines qui brillaient comme des bijoux. Ou j’ai compris qui j’étais, qui et ce que je voulais, et même si tout ça à des allures de labyrinthe moi je m’en fous, parce que mes poches sont remplis de rêves tellement dodus qu’ils risquent pas de se faire la malle par un petit accro mal recousu. Deux-mille huit l’année où j’ai bousillé la chrysalide. L’année de l’explosion les mecs.

Très heureuse de regarder vers ces nouveaux trois-cent-soixante-cinq petits jours avec vous.

Oui je vous souhaite une merveilleuse année deux mille neuf.
Pas plus.


_

__


[ Deux mille huit ou j'ai rencontré Lykke Li,



Ecoutez les, c'est bon pour vous ;) ]

_

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires - ajouter un commentaire:

J'Huppertienne a dit…

2008 l'année où j'ai continué avec grand bonheur à te lire...
A lire cet article, je vois que 2009 est très bien parti !
C'est magnifique*
Je te souhaite une très très très belle année !

Léna a dit…

Cet article est très beau. Je sais pas trop quoi dire d'autre.

Bonne année, peut être ? :)